Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Cris, la suite

Les Cris, la suite

Le blog du journal du lycée Jean Vilar VLA


2011 : Les mondiaux de Bolt entre déception et victoires

Publié par Les Cris, la suite sur 2 Février 2014, 21:54pm

Catégories : #En savoir plus sur ...

Aucune grande échéance n'est au rendez-vous pour la saison 2010 et pourtant cette année est importante dans la vie de l'athlète car son équipementier (PUMA) crée une collection à son effigie : la collection USAIN BOLT. Durant toute cette saison le sprinter va faire la promotion de sa collection tout en remportant chacune de ses courses. Il promet aussi d'être aussi imbattable en 2011 pour les mondiaux.

2011, une année inoubliable dans la biographie du roi. Tyson GAY, son grand rival, se fait opérer de la hanche et Asafa POWELL est blessé. Rien ne semble alors présager qu'un autre athlète ne succédera à BOLT si ce n'est lui-même. Lors d'une conférence de presse, il déclare : «Je viens pour conserver mes titres mondiaux et montrer qu'à un an des Jeux Olympiques je suis toujours le meilleur. [...] Pour ses mondiaux je vois bien Yohan (BLAKE, son partenaire d'entraînement) deuxième. Il s'entraîne plus que moi et est promis à un grand avenir»

Le gong de la finale sonne dans la ville de Daegu. Les athlètes sont dans les blocks et le départ est donné. Mais un second coup de feu raisonne, c'est un faux-départ. Usain retire son maillot, l'impensable vient de se produire. Usain BOLT est éliminé pour faux-départ. Le roi est déchu de son titre sans même avoir pu le défendre. Pendant un instant la planète athlétisme s’arrête de tourner. Les cartes sont redistribuées, tout le monde a désormais une chance de devenir le meilleur sprinter au monde. Yohan BLAKE saute sur l'occasion et fonce vers le titre mondial en 9''92. Cependant personne n'accorde une grande importance à cette course.

Le roi n'a pas donné signe de vie pendant plus de trois jours et c'est avec grand plaisir que le public le retrouve pour les séries du 200m. Usain rebondit de son échec et domine toutes ses courses. Arrivé en finale, l'ombre de la revanche plane sur la piste Sud-Coréenne et, pour confirmer sa suprématie Usain se doit de l'emporter en un temps canon. Aussitôt dit, aussitôt fait car le patron l'emporte en 19''40 soit une des 5 meilleures performances mondiale de tous les temps. Il devance ainsi le second, l'américain Walter DIX qui termine en 19''70.

Le 4x100m, terrain de jeu des Jamaïcains depuis maintenant trois ans. Nesta CARTER donne le départ pour ensuite passer le relais à Michael FRATER, puis dans les mains de Yohan BLAKE qui se doit d'être la rampe de lancement de la fusée. Le roi s'empare du témoin. Une fois sur orbite rien n'y personne ne peut l'arrêter. La ligne passée, c'est un chrono phénoménal de 37''04 qui s'affiche. C'est un nouveau record du monde battu par les sprinters de cette petite île. L'année 2012 avec les JO s'annonce chaude.

Tamby R.

Cet article fait suite à celui publié dans Le journal Les Cris n°5.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents