Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Cris, la suite

Les Cris, la suite

Le blog du journal du lycée Jean Vilar VLA


Du changement sur nos routes pour les prochaines années

Publié par Les Cris, la suite sur 4 Avril 2014, 13:04pm

Depuis plusieurs décennies, la technologie évolue à grand pas. Les prochaines années ne feront pas exception à la règle. En effet, avec la multiplication des voitures électriques et l’apparition des voitures qui se conduisent toutes seules, nos routes risquent de changer d’aspect d’ici 2015.

LA VOITUTURE ELECTRIQUE : pas si récente que ça

Malgré ce que l’on peut penser, les voitures électriques existent depuis la fin du XIXème siècle, mais elles n’ont jamais beaucoup évolué. Pourtant, présentée pour la première fois à l’Exposition internationale d’Electricité en 1881 par le français Gustave Trouvé, la voiture électrique connaît un véritable essor. C’est d’ailleurs une voiture électrique qui la première franchit la barre des 100 km/h, la Jamais Contente du belge Camille Jenatzy en 1899. Mais celle-ci doit faire face à plusieurs concurrents : la voiture à moteur à explosion et celle à vapeur. Au cours des années 1920-1930, la voiture à essence dépasse la voiture électrique, avant de s’imposer définitivement. En effet, celle-ci dispose d’une plus grande autonomie et demande moins d’entretien. Ce n’est qu’avec l’augmentation du prix du pétrole et les contraintes liées à la consommation de CO2 que les voitures électriques sont redevenues « à la mode ».

Des avantages et des inconvénients

Aujourd’hui, la plupart des voitures électriques sont possédées par des entreprises ou des collectivités territoriales. Par exemple, la Poste utilise les Cleanova. En effet, l’auto électrique a de nombreux avantages. Elle est très peu bruyante, n’émet pas de vibrations, est très simple d’utilisation (pas de vitesses) et n’a aucune émission de gaz polluant.

Mais, depuis le pic des voitures électriques au salon de Paris en 2010, la confiance a beaucoup baissée, estime Clément Dupont-Roc, consultant spécialisé dans l’automobile du BIPE .Cela s’est ressentit au salon de l’automobile de Genève où elle s’est faite discrète. En effet, des inconvénients freinent les consommateurs. Tout d’abord, la batterie est faible (autonomie limitée), elle est volumineuse, chère et finalement polluante car difficile à recycler et sa production émet de nombreux gaz a effet de serre. Ensuite, le lithium nécessaire à la fabrication des batteries est concentré dans seulement quelques pays comme la Bolivie et la région chinoise du Tibet. De plus, le temps de charge de la batterie est élevé. Et enfin, on ignore les effets que peut avoir la voiture électrique sur la santé : le champ magnétique de la voiture émet des ondes à très basse fréquence.

Un des projets de constructeur serait de concevoir une petite citadine légère, avec une batterie de grande capacité et pas plus chère que les autres grâce au bonus écologique de 5000 euros.

Une voiture qui se conduit toute seule

Il y a peu de temps, l’Etat de Californie a autorisé les voitures se conduisant toutes seules à faire des essais grandeur nature sur les routes de Californie.

Cette idée d’une voiture se conduisant toute seule a été développée par une équipe de chercheurs de Google. La Google Car a déjà parcouru 300 000 km, dont 50 000 sans aucune intervention d’un conducteur.Le gouverneur de l’Etat de Californie Jerry Brown a déclaré lors de la cérémonie de signature sur le campus de Google à Mountain View: « Les véhicules autonomes sont un nouvel exemple de l'avance de la Californie en matière technologique, qui transforme la science-fiction d'aujourd'hui en réalité pour demain ». Pour lui, cela va permettre aux ingénieurs de mieux tester leurs prototypes et ainsi les améliorer.

La Google Car est équipée de radars qui lui permettent de percevoir le trafic environnant et ainsi de freiner quand il y a une voiture devant, de se décaler s’il y a un obstacle….. Elle est aussi équipée de cartes qui lui permettent d’arriver à destination.

Les prochaines années promettent d’être riches en innovations technologiques. Roulerons-nous dans des voitures électriques ? Les voitures n’auront-elles plus besoin de conducteurs ? L’avenir nous le dira.

Rachel L.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents