Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Cris, la suite

Les Cris, la suite

Le blog du journal du lycée Jean Vilar VLA


Un petit bout de Congo dans notre poche

Publié par Les Cris, la suite sur 15 Octobre 2014, 13:41pm

Catégories : #Le monde d'aujourd'hui

''Hypocrite lecteur, mon semblable mon frère'' qu'as-tu dans ta poche ? La même chose que moi je suppose, la même chose que nous tous : un téléphone portable, bourré d'électronique et incroyablement performant. De plus en plus rapides et polyvalents, ils font notre fierté : le 21ème siècle, l'ère des smartphones.

Pour assembler ces petits bijoux de technologie, les firmes multinationales utilisent les talents des ouvriers chinois des usines FoxConn de Shenzhen mais également de précieux minerais conducteurs d'électricité. Parmi ceux-ci, le colombite-tantalite plus connu sous le nom de COLTAN. C'est une roche de couleur noire ou brun-rouge dont est extrait le niobium et le tantale, tous deux utilisés dans la fabrication des condensateurs électroniques. Si la majeure partie de l'extraction de coltan se fait en Australie, d'énormes gisements se situent en Afrique centrale, en particulier en République Démocratique du Congo.

Ancienne colonie belge, c'est le deuxième plus grand pays d'Afrique après l'Algérie et le pays francophone le plus peuplé. Depuis son indépendance en 1960, le pays a connu une dictature sous le général Mobutu jusqu’en 1997. Le président actuel, Joseph Kabila a pris la suite de son père Laurent-Désiré Kabila, auto-proclamé président de la RDC en 1997 et assassiné en 2001. Des élections multipartites sont organisées en 2006 et voient la victoire de Joseph Kabila, accusé de fraude par son opposant Jean-Pierre Bemba. Des milices de soutient à l'un ou l'autre se forment et s'affrontent, plongeant le pays dans un état de guerre civile.


Au delà des tensions internes, la RDC subit également la pression des Etats-Unis mais aussi des pays frontaliers notamment le Rwanda, l'Ouganda et le Burundi, désireux de s’approprier les ressources minières de leur riche voisin. En effet, les réserves de coltan australien ne sont pas éternelles et le marché de l'électronique explose littéralement depuis les années 2000. Ces trois pays sont accusés, dans un rapport présenté à l'ONU en 2001, d'exploiter illégalement les gisements de coltan. A titre d'exemple, le Rwanda exporte 13% du coltan présent sur le marché mondial alors qu'il ne dispose d'aucun gisement sur son propre sol…


Les mines de coltan du Congo, situées en majorité dans la région du Kivu, sont généralement contrôlées par des groupes armés, soit des milices congolaises, soit des groupes étrangers rwandais, ougandais ou burundais. Les exploitations sont louées en concession à des chefs de village qui emploient à leur tour de la main d’œuvre pour extraire le précieux minerai. Ce dernier est vendu à des « grossistes » qui le distribuent à l’échelle internationale où Samsung, Sony et autres LG peuvent alors l'acquérir, le transformer en condensateurs et le placer dans nos téléphones, ordinateurs, téléviseurs, tablettes.

Inutile de préciser que ce trafic est illégal et n'existe que grâce à la corruption massive qui paralyse l'administration congolaise. Inutile également de mentionner que de nombreux enfants travaillent à l'extraction du coltan, creusant à mains nues la roche où se cache le minerai radioactif... Les effets du coltan brut sur la santé ne sont évidemment pas encore connus mais tout laisse à penser qu’ils sont nocifs.

Le conflit, pour exploiter les zones de production de minerais dont le coltan, aurait déjà fait plus de 5 millions de morts en 10 ans en République Démocratique du Congo et ce malgré la présence de casques bleus…De nombreuses pétitions circulent sur Internet (pour signer une pétition, c’est ici) et les réseaux sociaux, de manière à sensibiliser le plus grand nombre de personnes et en particulier mettre pour « la puce à l’oreille » aux utilisateurs de smartphones. Par ailleurs, un film documentaire de 26 minutes intitulé La Vérité dévoilée, réalisé en 2011 par congojustice.org, est consultable en ligne (www.congojustice.org). Il met en exergue les différents aspects du drame qui déchire le Congo et meurtrit la population congolaise pour quelques poignées de coltan…

Anouk R. (article publié dans Les Cris, n°6, février - mars 2014)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents