Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Cris, la suite

Les Cris, la suite

Le blog du journal du lycée Jean Vilar VLA


La bataille de Mossoul

Publié par Les Cris, la suite sur 7 Décembre 2016, 13:56pm

Catégories : #Le monde d'aujourd'hui

Nous entendons parler de Mossoul partout, à la télévision, à la radio et dans les autres médias. Mais qu’est-ce que Mossoul ? Que se passe-t-il là-bas ? Pourquoi en parle-t-on ? Nous sommes là pour répondre à ces questions.

Mossoul, un point stratégique difficile à reprendre

Mossoul est une ville au nord de l’Irak, c’est la plus grande ville d’Irak après Bagdad. Prendre le contrôle de la ville était la victoire stratégique la plus significative pour l’Organisation Etat Islamique (ou OEI en Français et Daech en arabe). Quand l’OEI a pris Mossoul en juin 2014, elle a aussi pris le contrôle de plus de 2.5 millions de personnes. L’OEI (ou Daech) a diffusé la terreur à l’intérieur de la ville en tuant les homosexuels, en brûlant des personnes en public et en décapitant des personnes qui étaient contre « l’Etat islamique ». On estime que 1 million de personnes habitent encore à Mossoul aujourd’hui. La localisation de Mossoul est vraiment importante. C’est une ville-clé pour le commerce car ce n’est pas loin des frontières de la Turquie et de la Syrie. Reprendre la ville des mains de Daech signifierait que l’on limiterait le mouvement des soldats, le transport d’armes et d’équipements des djihadistes de l’OEI. La ville est aussi proche des puits de pétrole irakien qui est la première ressource économique du pays et une des ressources de Daech. Mossoul est aussi le lieu où le chef de l’OEI, Abou Bakr al-Baghdadi, a proclamé le califat de Daech en 2014 après la prise de la ville. Mossoul est donc la capitale de l’Organisation de Etat islamique en Irak (et Raqqaa pour la Syrie).

Ainsi, Daech a eu 2 ans pour fortifier la ville et se préparer pour une attaque. Quand les « forces alliées » pénètrent dans la ville, de 3000 à 5000 combattants de Daech y sont présents. Ces derniers ont mis le feu de puits de pétrole ce qui crée un gros nuage noir et rend impossible le survol de la ville par des hélicoptères. Des maisons sont piégées, les rues sont parsemées de mines et la population civile de Mossoul en grand nombre rend difficile les bombardements sur des points précis. Les généraux parlent de trois mois pour reprendre la ville mais l’ONU pense que même si la ville est reprise il risque d’y avoir la plus grave crise humanitaire de l’histoire.

La marche de la coalition sur Mossoul a débuté depuis plus de 6 mois

Mais qui combat contre Daech pour reprendre Mossoul ? Les soldats de l’armée irakienne sont les plus nombreux sur le terrain, soutenus par les « Peshmergas » kurdes. Sont présentes aussi des troupes étasuniennes (avec l’artillerie, des avions militaires, un appui logistique….), les forces de la coalition (France, Canada, Royaume-Uni…) et des forces « rebelles » (opposées à Daech) qui sont à l’intérieur et autour de la ville de Mossoul.

La marche pour reprendre Mossoul a commencé le 24 mars 2016 avec la reprise de villages occupés par Daech par l’armée irakienne dans la province de Ninive. En avril, des milliers d’habitants de Mossoul ont commencé à quitter la zone, pendant que les forces irakiennes avançaient progressivement sur la ville. L’alliance Task Force, la coalition militaire internationale, commence à bombarder les villages et les points stratégiques autour et à l’intérieur de Mossoul. En mai, les forces irakiennes et kurdes ont continué à prendre des villes sous commandement de l’OEI, les forces de la coalition maintenaient leurs bombardements sur des positions de Daech. En juin les forces irakiennes entraient dans les villages au sud de Mossoul, l’offensive était soutenu par les avions de la coalition,  après que les unités  américaines  et Irakiennes aient touché les positon de l’OEI les jours précédents. Deux commandants en chef de l’OEI sont alors éliminés par un missile américain. En juin, les forces irakiennes capturaient des villages sans résistance, les soldats de Daech s’étaient alors retirés vers Mossoul pour préparer la contre-offensive.

La bataille pour reprendre Mossoul

Durant les mois d’août et septembre, les Alliés ont entouré Mossoul. A ce moment-là ils commencent à pénétrer dans la ville. Au moment où nous écrivons ces lignes, les forces alliées attaquent les districts de Mossoul sous contrôle de Daech. Le combat dans Mossoul est très difficile, des pièges sont partout, les civils sont en nombre important, de nombreux combattants de Daech mènent une résistance farouche… La ville n’est pas encore prise mais cela risque d’être un long après de difficiles combats : 62 morts pour les forces irakiennes et plus de 250 blessés, 20 morts et 150 blessés pour les forces kurdes, un mort pour les forces étasuniennes et 2 soldats français blessés suite à une attaque de drone dans la ville d’Erbil dans le Kurdistan irakien. Tout cela est sans compter les dizaines de victimes civiles.

La prise de Mossoul serait-elle la fin de l’Organisation Etat islamique ? Mais nous avons besoin de poser quelques questions : Que va-t-il se passer ensuite ? Nous avons plus d’un million d’habitants à Mossoul. Où iront-ils après la prise de la ville par les forces alliées ? La ville est détruite, de nombreux pièges sont restants, des enfants, des femmes, des hommes mourront s’ils restent sans soutien. Nous devons comprendre que détruire l’OEI n’est pas la fin du problème.

Baptiste H.

La bataille de Mossoul
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents