Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Cris, la suite

Les Cris, la suite

Le blog du journal du lycée Jean Vilar VLA


A la table de Montaigne

Publié par Evan G. sur 13 Avril 2013, 21:37pm

Catégories : #Quartier libre

Outre une plume volontiers acerbe et mordante, Montaigne* est bien plus encore la rencontre d'un siècle, humaniste, et d'un homme, La Boétie*. C'est ainsi que s'ouvre avec majesté la pièce, découvrant un espace épuré composé d'une table et de quelques aliments épars : l'enseignement est immédiat, il faut reconnaître et savourer les plaisirs simples, matériels ou spirituels, qui sont à la portée de tout un chacun (une amorce d'hédonisme* ? ou plus simplement, une distinction très kantienne entre le statut social et l'homme, une pure et simple leçon d'humilité ?).

Toutefois, l'aspect résolument farfelu, et au sens contemporain de l'auteur de dodu, et au sens vingtième de fou, n'est pas pour déplaire au spectateur. En outre, si «la morale nue apporte de l'ennui», le comédien a su se jouer du genre argumentatif direct en assurant un exotisme qui ôte le surplus abscon des propos contenus dans Les Essais : le choix de la musique-décor nous transpose indéniablement dans une contrée lointaine.

N'en déplaise aux dévots, l'auteur blâme l’Eglise qui rend légitime les guerres menées contre la Réforme : sans doute les talents de cuisinier de Jean-Pierre Deschaix auront pu apaiser la tourmente dans laquelle il les avait plongés. Point d'entracte non plus: l'omelette sera servie à temps, à l'heure où blanchit la campagne ?

Oui, il y a un certain romantisme hugolien dans la voltige des aliments découpés, pressés, jetés et, ô cruel destin - cuits! - juste saisie, de délicieuses exhalaisons coriandrées (En définitive, serions-nous en Orient ? Jusqu'où ira cette synesthésie, sollicitation aiguë des sens ?) planent au dessus de nos têtes médusées (nous voilà dans la mythique Grèce ? Indubitablement, puisque Montaigne oppose la folie expansionniste européenne à la colonisation romaine, qui se souciait d'assimiler la culture des peuples annexés).

Véritable invitation au voyage, cette représentation ranime en nous la flamme qui brûle pour les lettres éternelles et, univoquement, est une réussite qui mérite d'être saluée. Ce contenu fait, à l'instar de Diderot dans l'entretien d'un philosophe avec la Maréchale de***, réfléchir le lecteur, mais ne soumet nullement la vérité: c'est une des voies qui y mène, libre à vous, lecteurs, d'en engager une autre.

Evan G.

*Montaigne : Michel de Montaigne, Michel Eyquem, seigneur de Montaigne, né le 28 février 1533 et mort le 13 septembre 1592 à Saint-Michel-de-Montaigne, est un moraliste de la Renaissance et un philosophe indépendant. Wikipédia

*La Boétie : Étienne de La Boétie était un écrivain humaniste et un poète français, né le 1er novembre 1530 à Sarlat et mort le 18 août 1563 à Germignan, dans la commune du Taillan-Médoc, près de Bordeaux. Wikipédia

*Hédonisme : doctrine dont l’élément fondamental est la recherche du plaisir.

A la table de Montaigne

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents